Les jeux de société, ces jeux qui ont bercés notre enfance !

« Demander à un enfant pourquoi il joue c’est lui demander pourquoi il est enfant ! »
Les jeux dans la vie d’un enfant est un parcours d’apprentissage. Par le jeu les enfants jouent, apprennent et socialisent. Mais après tout, du moment qu’on s’amuse, qui se soucie de ces théories fumeuses de socialisation et ces affabulations psychologistes. Un enfant peut être sérieux, mais sans se prendre au sérieux.

Un compagnon de route, le meilleur ami de certains

En y repensant, vous vous rendez compte que votre enfance a été bercée par des jeux de société formidables révélateur d’instant de pur bonheur. Vous y songez certainement avec regret, car c’est l’ombre d’un temps qui ne reviendra pas ! Vous ne pouvez pas revivre vos expériences ludiques passées, mais par contre vous pouvez vous en créer de nouvelles avec vos enfants ou vos amis, un moment convivial et joyeux garanti.

Monopoli, le jeu de société par excellence

Le jeu de l’enfance qui a marqué de nombreuses personnes pendant leur enfance était « Monopoli », ce jeu capitaliste nous aura appris que rien n’est gratuit. Parlons du jeu ! Si vous y avez déjà joué, vous aurez surement fait l’expérience de la rue de la paix. Il s’agit de la propriété à faire tomber sur la case départ. Il est composé d’une plateforme, des pions, des dés et des cartes. Ce jeu nécessite de la chance, beaucoup de négociations et de concentrations. Vous avez certainement déjà effectué des danses de la victoire et ressentit le dégoût d’être pauvre, ou le cri d’injustice qui vous enveloppe lorsque vous tombez dans la case prison. Bien évidemment, vous n’êtes pas obligé d’aimer ce jeu, ou d’y jouer. Mais prenez un jeu de société, n’importe lequel, passez du temps avec vos proches, construisez des souvenirs. Si vous travaillez dur pour que vos enfants aient un avenir meilleur, ne travaillez pas pour leur acheter des jouets. Sinon, ils se rappellerons des jouets pendant leur enfance, alors qu’ils devraient se souvenir des moments que vous auriez passé ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *